Qui sommes-nous?

Formé de personnalités citoyennes ou originaires de dix pays (Belgique, Égypte, Espagne, France, Italie, Liban, Royaume-Uni, Sénégal, Suisse, Vietnam), le Comité international pour les libertés démocratiques en Corée du Sud (CILD) a été créé le 1er avril 2015, sur la base du Comité d’initiative contre la répression politique en Corée du Sud qui s’était lui-même formé à Paris le 22 janvier 2015 après la dissolution du Parti progressiste unifié (PPU) le 19 décembre 2014 dans des conditions qui ont constitué un déni des libertés fondamentales et du droit à un procès équitable.

Le CILD a ensuite été engagé dans tous les combats pour les libertés politiques et syndicales en Corée du Sud :

dénonciation des atteintes aux libertés fondamentales d’opinion et de réunion,

soutien aux militants politiques et syndicaux emprisonnés en raison de leurs opinions politiques, y compris par des courriers adressés aux responsables politiques des pays occidentaux, aux médias et à l’opinion publique internationale,

défense des libertés syndicales et des droits des minorités.

Le 14 août 2015, une délégation franco-coréenne s’est rendue à l’ambassade de la République de Corée (Corée du Sud) en France pour remettre une pétition signée par 145 personnes qui a exigé la libération du militant des droits de l’homme Park Rae-gun, arrêté par les autorités sud-coréennes après avoir milité pour que toute la vérité soit faite sur le dramatique naufrage du ferry Sewol qui, en avril 2014, a entraîné la mort de 304 personnes, pour la plupart des lycéens en voyage scolaire.

Le CILD a organisé plusieurs manifestations à Paris pour la libération des prisonniers politiques et l’arrêt de la répression politique et syndicale en Corée du Sud, notamment le 2 avril 2016 place du Châtelet et le 3 juin 2016 place Saint-Michel.

Le CILD a soutenu les manifestations organisées par les Coréens de Paris les 12 et 26 novembre 2016, place du Trocadéro, pour obtenir le départ de la Présidente sud-coréenne Park Geun-hye, après les révélations sur l’emprise sectaire qu’exerçait sur elle sa conseillère occulte Choi Soon-sil.

Le CILD a coorganisé une manifestation à Paris, le 9 octobre 2017, pour la paix en Corée et contre la politique belliciste de l’administration Trump dans la péninsule.

Publicités