Mouvement #MeToo : l’ancien directeur de théâtre Lee Youn-taek condamné à 6 ans de prison

La condamnation à six ans de prison par la cour du district central de Séoul de Lee Youn-taek, ancien directeur de la troupe de théâtre de rue Yeonhee, pour des agressions sexuelles répétées sur des actrices, traduit la vigueur du mouvement #MeToo en République de Corée.

lee-youn-taek_condamnation_coree_MeToo.jpg

Aussi importants que la condamnation elle-même, les attendus du jugement doivent être soulignés : non seulement ils prennent en compte l’abus de la position d’autorité de Lee Youn-taek (qui donnait des leçons à sa victime), mais ils tiennent aussi compte des circonstances des agressions sexuelles : le persécuteur n’a pas utilisé de violence et sa victime n’a pas activement protesté. Les traumatismes post-agression – notamment une dépression – ont été pris en considération dans le jugement en première instance des juges, qui ont dénoncé des actes semblables à des viols et à des agressions – tandis que Lee Youn-taek opposait un démenti.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s