Manifestation à Paris pour la paix en Corée

Le 9 octobre 2017, un rassemblement a eu lieu place Saint-Michel, à Paris, à l’appel du Comité international pour les libertés démocratiques en Corée du Sud (CILD) et du Parti  démocratique populaire (PDP) de la République de Corée, pour dénoncer l’escalade militaire dans la péninsule coréenne et la politique belliciste de l’administration Trump. Outre des représentants du CILD et du PDP, des militants pacifistes français et sud-coréens se sont également exprimés, en témoignant tous de leur refus de la guerre. Nous reproduisons ci-après l’intervention prononcée par Sylvie Zarkan, au nom du CILD.

manifestation_fontaine-saint-michel_paris_9-octobre-2017

Depuis plusieurs mois, le commandant en chef américain Donald Trump a tenu des propos bellicistes enflammés et appelé à la tribune des Nations Unies à détruire entièrement la Corée du Nord : 72 ans après les bombardements américains de Hiroshima et de Nagasaki, les dirigeants américains menacent de déclencher une nouvelle guerre nucléaire qui aurait des conséquences irréversibles pour la planète et causerait des millions de victimes non seulement en Corée du Nord mais dans toute l’Asie du Nord-Est – la catastrophe de Tchernobyl nous rappelant que les radiations nucléaires se jouent des frontières.

La propagande de guerre américaine est à l’œuvre, relayée par les médias dominants : comme hier pour l’Irak, la Libye et la Syrie, il faut vilipender l’adversaire pour qu’il prenne les traits du Mal absolu. Mais ces mêmes médias oublient de nous dire que la péninsule coréenne est le théâtre deux fois par an des plus grandes manœuvres militaires au monde – américano-sud-coréennes – en temps de paix, pour préparer une invasion de la Corée du Nord et un changement de régime – avec le succès que l’on connaît en Irak et où Syrie, où Daech a prospéré sur les décombres des anciens gouvernements. Ces mêmes médias oublient aussi de nous dire :

  • que le budget militaire américain est plus de cent fois celui de la Corée du Nord et que les États-Unis détiennent mille fois plus d’ogives nucléaires que la Corée du Nord,

  • qu’un système de missiles antimissile américain (THAAD) est en cours de déploiement en Corée du Sud,

  • qu’une base navale, pouvant accueillir des armes nucléaires, a été ouverte dans l’île sud-coréenne de Jeju, menaçant irrémédiablement un patrimoine naturel exceptionnel ;

  • que 28 500 soldats américains sont stationnés en permanence en Corée du Sud après que l’armée américaine eut tué des millions de Coréens pendant la guerre de Corée (1950-1953) tout en déversant des tonnes de napalm sur tout le territoire nord-coréen,

  • que les populations nord-coréennes seront les premières (sinon les seules victimes) du régime le plus draconien de sanctions jamais mis en place sous l’égide du Conseil de sécurité des Nations unies : interdiction de 90 % des exportations nord-coréennes, interdiction des investissements nord-coréens à l’étranger, embargo pétrolier qui conduira à un nouveau déboisement massif du pays pour que la population ne meure pas de froid l’hiver – mais ce déboisement aggravera encore l’érosion des sols et la destruction des terres cultivables, condamnant les populations nord-coréennes à une famine pire encore que celle des années 1990 ayant causé des centaines de milliers de morts.

Alors, qui menace qui en Corée ?

Plus que jamais, le Comité international pour les libertés démocratiques en Corée du Sud appelle à mettre un terme à l’hystérie guerrière en Corée du Sud et à un retour sans conditions aux négociations dans l’ensemble de la péninsule coréennecomme y appelle la coalition ICAN, Prix Nobel de la Paix 2017 – en vue d’y établir un régime de paix durable et de permettre la dénucléarisation effective de la Corée – de toute la péninsule coréenne.

manifestation_paix_coree_9-octobre-2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s