Trois objecteurs de conscience acquittés en appel en Corée du Sud

Les peines de prison et les lourdes discriminations légales et sociales dont sont victimes les objecteurs de conscience constituent quelques-unes des violations des droits de l’homme les plus flagrantes en République de Corée. L’acquittement de trois objecteurs de conscience par la Cour d’appel de Gwangju apporte cependant une lueur d’espoir.

Pour la première fois, des objecteurs de conscience ont été acquittés en appel : l’un des plaignants a fait état avec succès de ses convictions religieuses (alors que de nombreux témoins de Jéhovah sont emprisonnés pour leur refus d’effectuer le service militaire), après avoir été acquitté en première instance (le Parquet avait fait appel), alors que deux autres objecteurs de conscience avaient été condamnés à dix-huit mois de prison en première instance. La Cour d’appel a également appelé à la mise en place d’un service alternatif au service militaire.

Si ces victoires juridiques témoignent d’une évolution des consciences en Corée du Sud, le risque demeure cependant élevé que la Cour Suprême, d’une part, la Cour constitutionnelle, campent sur leurs interprétations non conformes aux engagements internationaux de la République de Corée, sinon au texte de la Constitution sud-coréenne elle-même – alors que la Cour d’appel de Gwangju a souligné, à l’appui de ses décisions, que la conscience religieuse était garantie par la Constitution.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s