Libérez Kim Hye-young! Appel à la solidarité pour la libération immédiate de la prisonnière de conscience, malade du cancer, Kim Hye-young, en grève de la faim illimitée au risque de sa vie.

Kim Hye-young, prisonnière politique de conscience en Corée du Sud, a commencé une grève de la faim illimitée le 26 mai 2016. Elle a subi une ablation totale de la thyroïde à deux reprises en 2006 et souffre maintenant de troubles d’anxiété, effet des interrogatoires épuisants menés par les forces de police. Elle est dans un grand état de faiblesse, lequel ne pourrait être pire. Une grève de la faim illimitée en prison est l’ultime moyen de lutte qu’elle a choisi au risque de sa vie.

Elle poursuit ses activités en faveur des droits humains, de la démocratie et de la réunification pacifique de la Corée depuis ses premières années d’université. En raison de ses activités, elle a été arrêtée par la police le 26 juillet 2015. Elle a subi un interrogatoire poussé par la branche d’Okin-dong de la police. Elle a résisté avec obstination en faisant une grève de la faim pendant 10 jours, tout en refusant de répondre aux questions, une situation difficile même pour des personnes en bonne santé. Malgré les effets secondaires à redouter pendant une grève de la faim, elle a choisi de prendre des médicaments à base d’hormones et anti-douleur afin de supporter l’enquête qu’elle doit endurer. En conséquence, est survenu un effet secondaire, une crise d’anxiété fatale, pendant son emprisonnement.

Son auxiliaire médical a déjà signalé son état psychiatrique nécessitant un traitement et demandé aux autorités de lui permettre de recevoir en urgence des soins, à savoir une consultation dans un hôpital extérieur à l’établissement pénitentiaire, où elle bénéficiera d’un traitement dans les services d’endocrinologie et de neuropsychiatrie. Pendant son emprisonnement, jour après jour, sa santé s’est dégradée, au point de perdre plus de 10 kilos. De plus, elle n’a pas reçu de traitement approprié et souffre maintenant de troubles d’anxiété intolérables. Les organisations de la société civile appellent sans relâche à sa libération immédiate et à lui prodiguer les soins médicaux réguliers que nécessite son état de santé inquiétant. Même si elle a reçu l’avis officiel d’un médecin, le gouvernement Park Geun-hye et le centre de détention de Séoul continuent d’ignorer leur demande. Les organisations de défense des droits de l’homme soutiennent cette demande raisonnable. Amnesty International a commencé à mener une campagne d’action urgente pour que la Corée du Sud libère Kim Hye-young et lui accorde un traitement médical (2/16 UA). Le site Internet est : www.amnestyusa.org/get-involved/take-action-now/south-korea-release-kim-hye-young-and-grant-her-medical-treatment-ua-216

Malgré son grave état de santé, le 26 mai 2016, la Haute Cour de Séoul a rejeté son appel et l’a condamnée à deux ans de prison fermes, confirmant le premier jugement contre toute attente. Personne ne peut nier qu’il s’agit d’un jugement allant contre l’humanité, ignorant jusqu’au traitement humanitaire le plus élémentaire auquel a droit un malade atteint de cancer et de troubles d’anxiété fatals. Elle a exprimé sa ferme décision de faire appel à la Cour suprême pour le principe et de plaider non coupable.

Quand l’ancienne vice-présidente de la compagnie Korean Air, Cho Hyun-ah, célèbre pour sa “colère des noix”, a été emprisonnée au centre de détention de Nambu à Séoul, elle a fait état de sa mélancolie et a été autorisée à recevoir des soins réguliers par deux fois dans un grand hôpital. L’an dernier, le 22 décembre, la cour d’appel l’a condamnée à une peine avec sursis, au motif que la situation de Cho devait être prise en considération. Voila résumée la réalité de la Corée du Sud où une prisonnière politique de conscience souffrant d’un vrai cancer subit un procès politique tandis qu’une capitaliste à la tête d’un Chaebol est au-dessus des lois en toutes circonstances.

Les autorités gouvernementales doivent libérer Kim Hye-young immédiatement d’un simple point de vue humanitaire.

Apportez votre signature à l’appel à la libération immédiate de Kim Hye-young qui a choisi la grève de la faim au risque de sa vie, en vous rendant à cette adresse.

kim-hye-young_pétition_libération_cancer

Publicités

Une réponse à “Libérez Kim Hye-young! Appel à la solidarité pour la libération immédiate de la prisonnière de conscience, malade du cancer, Kim Hye-young, en grève de la faim illimitée au risque de sa vie.

  1. Cette femme doit être libérée…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s