Non à la chasse à l’homme en Corée du Sud ! Libération des militants de l’Alliance coréenne emprisonnés !

Depuis l’interdiction du Parti progressiste unifié (PPU) en République de Corée (Corée du Sud), il y a un an, en décembre 2014, le Comité international pour les libertés démocratiques, en Corée du Sud (CILD) alarme l’opinion publique internationale et organise la solidarité avec les militants sud-coréens pour les droits de l’homme et la démocratie. Parmi les militants de l’ex-PPU, un groupe est particulièrement dans le viseur des autorités sud-coréennes : les membres de la tendance Corea21 du PPU, qui animent l’Alliance coréenne. Nous reproduisons ci-après un témoignage des militants de l’Alliance coréenne à Séoul. Le CILD appelle à leur libération immédiate, ainsi qu’à l’abrogation de la loi de sécurité nationale, instrument des régimes autoritaires au Sud de la péninsule !

« Notre camarade Ji Young-chul (ancien co-président de l’Alliance coréenne pour la démocratie et la réunification indépendante) a été arrêté hier, mardi 20 octobre [2015], après trois mois de recherches. La police a pisté les camarades et sa famille, y compris ses deux enfants, pour trouver Ji Young-chul. Il se trouve en ce moment au commissariat de Jongro-gu, à Séoul. Il est actuellement en grève de la faim, exigeant l’abolition de la loi de sécurité nationale, la démission de la Présidente Park Geun-hye et refusant les persécutions judiciaires. Les camarades de l’Alliance coréenne ont commencé une manifestation illimitée à une personne devant le commissariat depuis hier soir.

Le lundi 19 octobre marquait le 71e jour de l’action illimitée de nos militants dormant à la belle étoile devant la maison de détention de Séoul et le dixième jour de la grève de la faim de Sang Hoon. En effet, Sang Hoon a commencé une grève de la faim en prison le samedi 10 octobre pour demander l’amélioration des conditions de vie des prisonniers et le respect des droits de l’homme, la libération de tous les prisonniers politiques et la fin de la répression politique contre les forces progressistes. Nos camarades de l’Alliance coréenne organisent des manifestations avec distribution de tracts tous les jours, matin et soir, depuis dix jours. Mme Lee Mi-sook, ancienne secrétaire générale du Forum coréen international, commencera aussi bientôt une grève de la faim en prison. Pour sa part, Mme Kim Hye-young ne peut pas mener une grève de faim à cause de sa maladie, souffrant d’un cancer de la thyroïde… Pourtant, la maison de détention ne lui permet toujours pas de suivre un traitement approprié à l’hôpital. 

Hier [20 octobre 2015], a eu lieu l’audience publique de trois de nos camarades, sans résultat par rapport au précédent jugement début septembre. Le rapport d’accusation est long de 40 000 pages. Le combat sera difficile, mais nous ne lâcherons rien ! « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s