Le CILD s’engage pour la paix en Asie du Nord-Est, contre le militarisme japonais

En faisant adopter le projet de loi relative à la garantie de la sécurité le 19 septembre 2015, contre l’avis d’une majorité de Japonais et dans des conditions ne respectant pas la procédure normale de révision constitutionnelle, le gouvernement japonais de Shinzo Abe a autorisé pour la première fois l’envoi de troupes dans des guerres à l’étranger, vidant ainsi de son contenu l’article 9 de la Constitution japonaise.

Par la voix de son Président Jean Salem, le Comité international pour les libertés démocratiques en Corée du Sud (CILD) a apporté son soutien au collectif SOLIDA (Solidarité pour la Liberté et la Démocratie en Asie) Paris, qui a manifesté le 10 octobre 2015 place du Châtelet à Paris pour exiger le retrait de la loi relative à la garantie de la sécurité et le maintien de l’article 9 de la Constitution japonaise.

Le CILD observe que les atteintes à la démocratie et à la paix internationale en Corée du Sud et au Japon présente de nombreuses similitudes, jugeant ainsi nécessaire d’élargir le front d’action pour les libertés démocratiques en Asie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s