Quand le ministère de la Défense sud-coréen donne des instructions aux journalistes étrangers

Dans un article en anglais publié le 25 août 2015 et intitulé (en français) « La Corée du Sud demande aux journalistes étrangers d’arrêter de décrire les hauts parleurs comme de la propagande », le site NK News nous indique que, après avoir intimidé voire poursuivi les bloggeurs et journalistes sud-coréens indépendants coupables d’avoir diffusé des informations dites infondées (en réalité, attaquées car défavorables au pouvoir en place), une nouvelle étape a été franchie en Corée du Sud dans le contrôle des médias et les atteintes à la liberté d’information : désormais, ce sont les correspondants étrangers dans le pays qui reçoivent des instructions sur ce qu’ils doivent dire, écrire, penser. Il s’agit d’une nouvelle atteinte à la liberté de la presse, de surcroît extrêmement maladroite, car étrangère aux règles de base du métier de journaliste tel qu’il se pratique dans les pays démocratiques ayant des correspondants à Séoul.

Suite au conflit qui a opposé les deux Corée à propos de la reprise par Séoul de la diffusion de messages de propagande par les hauts parleurs situés le long de la zone démilitarisée qui sépare les deux Etats coréens (pratique interrompue après un accord Nord-Sud conclu le 24 août 2015), le ministère de la Défense nationale sud-coréen a jugé bon d’émettre le bulletin d’instructions suivant, le lendemain de l’accord :

Certains journalistes étrangers qualifient les enregistrements de « propagande », ce qui signifie mener une guerre psychologique, déformant et exagérant les faits, de façon à présenter une des parties sous un jour avantageux (…) Il est impropre de parler de propagande pour décrire les messages diffusés par nos hauts parleurs.

et le ministère de la Défense sud-coréen d’expliquer ensuite ce que les journalistes étrangers seraient bien inspirés de faire :

Quand vous écrivez un article, il serait utile de mentionner que les programmes diffusés par haut parleur portent sur la supériorité d’une société libre et démocratique, la situation développée de la République de Corée, la restauration de l’homogénéité ethnique de la Corée, la réalité de la société nord-coréenne et que les messages portent la « Voix de l’Espoir » au Nord.

Selon NK News, les correspondants étrangers en poste à Séoul ont fait savoir leur mécontentement d’une telle interférence gouvernementale dans leur travail, et rappelé qu’il s’agissait précisément de propagande – au sens propre du terme, c’est-à-dire une information destinée à promouvoir un groupe, indépendamment de son contenu (vrai ou faux).

Ancien journaliste au Korea Times et fondateur du Korea Observer, Lee Tae-hoon a ironisé sur la conception des autorités sud-coréennes visant à distinguer la(mauvaise) propagande du Nord de la (bonne) information du Sud, en faisant référence aux tentatives de censure dont il avait lui-même été victime dans le passé :

On m’a dit plusieurs fois « N’écrivez pas cela » ou « Ne publiez pas cela ». Il y a très peu de transparence dans les médias coréens (…) Il y a de nombreux incidents où des responsables du ministère de la Défense ont tenté de me poursuivre pour que je n’écrive pas certains articles, en disant que ce serait contre l’intérêt national.

Lee a ainsi indiqué que les médias étrangers qui refuseraient d’obtempérer pourraient être mis sur une liste noire et se voir refuser l’accès à la publicité gouvernementale, en disant que de telles pratiques existent déjà pour les médias sud-coréens, ceux qui ne sont pas favorables au pouvoir n’ayant par ailleurs pas accès à certaines informations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s