Ce que révèle le naufrage du « Sewol » du système politique sud-coréen

Le samedi 18 avril 2015 place du Trocadéro à Paris, aura lieu, à partir de 18h,  une manifestation organisée par les Coréens de France pour exiger la vérité un an après le naufrage du ferry Sewol qui a causé, le 16 avril 2014, la mort de 304 personnes, majoritairement des lycéens en voyage scolaire. Des rassemblements analogues auront lieu le même jour dans 18 villes du monde. Le Comité international pour les libertés démocratiques en Corée du Sud appelle à participer et faire participer à la manifestation qui se tiendra à Paris, pleinement convaincu que la mobilisation internationale est un facteur décisif pour que les autorités sud-coréennes cessent de nier leurs responsabilités et prennent les mesures nécessaires pour que de telles catastrophes ne se reproduisent plus.

Sewol Manif Seoul

Il y a plusieurs niveaux de lecture du naufrage du ferry Sewol : la sinistre réalité d’un navire qui ne répondait plus aux normes de sécurité, conséquence désastreuse d’une déréglementation libérale ; le bilan piteux d’opérations de secours conduites dans des conditions inacceptables, notamment lorsque l’on sait que les moyens de secours de la marine militaire n’ont pas été engagés et que neuf corps n’ont toujours pas été récupérés ; les tentatives éhontées des autorités sud-coréennes de faire porter le chapeau exclusivement au propriétaire et à l’équipage du ferry, qui appartenait à une entreprise familiale dont le patriarche a été retrouvé mort après des semaines de chasse à l’homme… Ce dernier, plus connu en France sous son nom d’artiste Ahae, était un photographe qui ne serait pas apparu sur le devant de la scène parisienne de la photographie s’il n’avait largement subventionné les fleurons de l’art français, le Musée du Louvre et le château de Versailles, et bénéficié de protections au plus haut niveau – à commencer par l’ambassade de la République de Corée en France. Mais Yoo Byung-eun, alias Ahae, était aussi à la tête d’une église prospère et nourrissait des relations haut placées avec l’establishment conservateur au pouvoir à Séoul. Il avait déjà géré une compagnie de ferrys, sur le fleuve Han à Séoul, qui avait fait faillite, et son nom avait été cité dans le suicide collectif de membres de son église.

Mais le plus affligeant est la réaction du Gouvernement sud-coréen, refusant d’accéder aux demandes des familles des victimes et les accusant d’être manipulées par l’opposition. Si un comité d’enquête a bien été créé, il n’est doté ni des compétences, ni des moyens financiers nécessaires au bon exercice de ses missions. Si les membres d’équipage, qui ont fui, ont été condamnés à de lourdes peines, celles-ci n’ont été prononcées qu’à l’issue de procédures lentes et peu convaincantes, qui ont surtout évacué la question du manque d’efficacité de la chaîne de secours et du rôle que devraient jouer le Gouvernement et ses représentants en pareilles circonstances. Quand un Etat manque à protéger ses concitoyens, il faillit dans l’exercice de ses missions fondamentales. Une telle situation est encore moins acceptable dans un pays industrialisé membre de l’OCDE, qui dispose des ressources et des compétences nécessaires. La vache sacrée du libéralisme à outrance serait-elle à ce point intouchable ? La subordination des autorités sud-coréennes au capital financier les aveuglerait-elle au point d’en oublier le sens commun de leurs devoirs et responsabilités ?

Par solidarité tant avec les victimes qu’avec les Coréens qui luttent pour la démocratie politique et la justice sociale, nous appelons toutes et tous à faire du rassemblement au Trocadéro, à Paris, le 18 avril 2015, où alterneront extraits musicaux et discours, un événement fondateur pour l’avènement d’une nouvelle Corée du Sud, délivrée des chaînes de l’autoritarisme.

Manif Sewol Paris 18 avril 2015

Pour signer l’appel « contre la répression politique en Corée du Sud, contre l’interdiction du Parti progressiste unifié »

Pour rejoindre le Comité international pour les libertés démocratiques en Corée du Sud

solidaritefrancecoree@yahoo.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s